A notre propos

Un documentaire sur notre Festival :

 

L’échange. Voilà le mot qui caractérise sans doute le mieux le St Prex Classics. Un échange entre plusieurs mondes et différents univers artistiques… de ces rencontres qui font instantanément naître l’enchantement sur scène et parmi le public.

«Mon père était un musicien amateur averti, confie la créatrice du festival. Sur la fin de sa vie, il s’est fait accompagner par des musiciens professionnels ; ils donnèrent un concert chez nous, à Saint-Prex qui est resté dans les mémoires tant l’échange entre cet homme d’affaires mélomane de 90 ans et ces musiciens confirmés fut riche et émouvant! A sa disparition soudaine, j’ai voulu perpétuer l’héritage musical et artistique reçu et le partager avec un plus large public », rajoute-t-elle.

Hazeline van Swaay-Hoog a ainsi fondé le St Prex Classics à la mémoire de son père, Dick Hoog, et fait revivre ce père mélomane, par la musique qu’il aimait tant.

Fondé il y a six ans et fidèle à l’esprit de celui qui l’a inspiré, le St Prex Classics a eu, dès sa première édition, l’ambition de réunir des artistes de domaines différents, qui ne seraient pas amenés à se rencontrer, et à faire ainsi émerger des créations originales et exclusives.

Ces créations se voient pleinement sublimées par la beauté des lieux historiques de Saint-Prex : l’église romane et le Vieux Bourg deviennent, le temps du festival, des scènes de pure exception. L’édition 2011 – année de transition – se déroulera à l’église romane et au Vieux-Moulin, la salle de spectacles de St-Prex, située au bord du lac, à deux pas du Vieux Bourg. Le Festival reprendra pleinement possession de la Grand’ Rue à compter de 2012.

Aujourd’hui, avec un public toujours plus nombreux, le St Prex Classics est un moment particulièrement attendu de la saison estivale. Le festival se veut tout autant un tremplin pour les jeunes talents qu’un lieu de création pluridisciplinaire, où ballet, musique de chambre et opéra se complètent autant qu’ils se magnifient.